Jetons


On trouve facilement quantité de jetons émis en Dombes. Gaston d'Orléans et Anne-Marie Louise d'Orléans en ont fait frapper en grand nombre. En revanche on en connait fort peu pour Louis II et Henri II de Montpensier, pour qui les deux premiers exemplaires ci après furent émis. Le dernier quoique pour Anne-Marie Louise d'Orléans, est à ma connaissance connu à un seul exemplaire, cité et illustré par Mantellier dans son ouvrage, sous le # 120 (2).


LOUIS II de MONTPENSIER














Jeton, laiton- 1575 - RRRR

Atelier de Trévoux
+ SICVT . CVM .IGNE . ITA . CVM . PRINCIPE Pot a feu en eclat.
+ HOC . ME . NATVRA . DOTAVIT . Cerf aile au galop a gauche ecu de bourbon pendu au cou. Dans le champ, de part et d'autre du cerf, deux lambda. A l'exergue 1575
Ref : Feuardent - , voir Sirand # 15 pour un exemplaire en argent de 1576
Collection Dave Gouny

Voir également : George De Soultrait, Essai sur la numismatique bourbonnaise, 1858, qui mentionne à la page 87 un jeton en argent pour 1576, qui est probablement celui signalé par Sirand, conservé au cabinet impérial.

HENRI II de MONTPENSIER














Jeton, laiton - 1594 - RRR

Atelier de Trévoux
HENRY.P. SOVERAIN D DOMBES.DD.MONTPENSIER
rosette. Ecu de Bourbon entouré des colliers des ordres du roi
ÆQVVS VTERQVE LABOR
deux boucliers, l'un portant une tête de méduse, l'autre une chouette surmontés d'un soleil ("Deux tâches d'égale difficulté"). A l'exergue : 1594
4.07 gr, 28 mm
Ref : Feuardent # 10837, voir Sirand # 25 pour un exemplaire en argent
Collection de l'auteur - Ex Guy Braun

Voir egalement : Pierre Pradel, Catalogue des jetons de la Bibliothèque nationale. Princes et princesses de la Maison de France, 1936, pour un exemplaire en argent et trois en laiton.
Les deux boucliers représentant une méduse et une chouette, semblent être les deux facettes d’Athènes : la méduse représentant la discorde, la guerre, et la chouette le sérieux, le « studieux ». Le Prince signifierait alors qu’il est prêt a assumer les deux parts de sa fonction, militaire et civile. C’est mon interprétation et ma traduction de ce qui m’a été proposé (traduttore, tradittore comme disent les italiens) et je suis fort loin d’être calé en heraldique.

GASTON D'ORLEANS














Jeton, cuivre - 1636


Atelier de Trévoux
(croix de l'Ordre de St Esprit) GASTON . F . VNI . D . ROY (croix de l'Ordre de St Esprit) VSV . DE . L . SOV . D . DOM Ecu d'Orléans couronné entouré des colliers des ordres du roi
P RINCIPI MIN9 . LICET . QVOD . OIA Le prince armé, debout à gauche du champ et tourné à droite, tenant derrière lui une épée et une balance, accueille un groupe de personnages agenouillés ; à l'exergue : *1636* ("Il est moins permis au prince qu'au peuple")
4.83 gr
Ref : Feuardent # 10846v
Collection de l'auteur - Ex Bourg Numismatique














Jeton, argent - 1638 - RRR


Atelier de Trévoux
(rose) GASTON . DE . FRANCE (croix de l'Ordre de St Esprit) FRERE . VNICQVE . DV . ROY Ecu d'Orléans couronné entouré des colliers des ordres du roi
. FAS SOLVERE NVLLI . Noeud gordien éclairé par une lumière céleste. A l'exergue . 1638 . ("Dieu (sa volonté) ne défait rien")
4.85 gr,
Ref : Feuardent # 10849
Collection de l'auteur - Ex Bourg Numismatique

"Les Dieux ne défont rien" ou "Dieu (sa volonté) ne défait rien" ce qui explique le souffle divin sur le nœud qui ne saurait être défait... en clair: ce qui est fait est fait ! On peut probablement y voir un rapport avec la naissance du futur Louis XIV la même année, qui du coup ôte à Gaston son rang d’héritier du trône qu'il avait comme "frere unicque du Roy" ? Un sale coup du sort en quelque sorte














Jeton, argent - 1639 - R

Atelier de Trévoux
(rose) GASTON . DE . FRANCE (croix de l'Ordre de St Esprit) FRERE . VNICQVE . DV . ROY Ecu d'Orléans couronné entouré des colliers des ordres du roi
. MINOR MAIORE SVPERSTES . Paysage sous un ciel étoilé, une echelle horizontale dans le ciel. A l'exergue . 1639 . ("Plus petit, tu t'élèveras au-dessus du plus grand")
6.00 gr,
Ref : Feuardent # 10850
Collection John De Bry

Gaston, politique à la roublardise sans pareille, ne prend pas de risque avec un message à double sens, une fois de plus : "Plus petit, tu t'élèveras au-dessus du plus grand" peut s'appliquer au futur Louis XIV, qui n'est agé que d'un an, et qui ne manquera pas de s'élever au dessus de son oncle, son aîné. Mais on peut l'interpreter dans un sens différent : Gaston, plus petit par le rang, s'il plaisait à Dieu....














Jeton, argent - 1642 - R

Atelier de Trévoux
GASTON . DE . FRANCE
(croix de l'Ordre de St Esprit) FRERE . VNIQVE . DV . ROY
. Ecu d'Orléans couronné entouré des colliers des ordres du roi
. QVO TRIA QVARTVM .
Lis avec trois fleurs et un bouton. A l'exergue . 1642 . ("Où il y en a trois, il y aura un quatrième")

4.51 gr,
Ref : Feuardent # 10853
Collection de l'auteur - Ex Bourg Numismatique














Jeton, argent - 1648 - R

Atelier de Trévoux
. GASTON . FILS . DE .
(croix de l'Ordre de St Esprit) . FRANCE . ONCLE . DV . ROY. Ecu d'Orléans couronné entouré des colliers des ordres du roi
CONSILIO . DEXTRAQVE PARI
. Mercure debout de face, la tête à droite et Hercule marchant à gauche. A l'exergue 1648 ("A celui dont la prudence égale la valeur")

6.07 gr,
Ref : Feuardent # 10863

Collection de l'auteur - Ex Bourg Numismatique


ANNE-MARIE LOUISE D'ORLEANS














Jeton, bronze - 1635


Atelier de Trévoux
(rose) ABSENTIS LVCE REFVLGENT Paysage de campagne sous un ciel etoilé ("Elles rayonnent d'une lumière éloignée").
* TOT SEDES VNICA FIRMAT * Une grenade couronnée entre deux branches de laurier
("Une seule couronne affermit tant de trônes"). A l'exergue : * 1635 *.
6.68 gr
Ref : F.10869
Collection de l'auteur - Ex Comptoir numismatique nantais














Jeton, bronze - 1635/1637

Atelier de Trévoux
. TOT SEDES VNICA FIRMAT . Une grenade couronnée entre deux branches de laurier
("Une seule couronne affermit tant de trônes"). A l'exergue : . 1635 .
VBI FIDES IBI AMOR Une Foi tenant deux palmes et deux colombes qui se regardent. En dessous, un berger assis à gauche et son chien ("Là où est la Foi, là est l'amour"). A l’exergue .1637.
7.45 gr
Ref : F.10870
Collection de l'auteur - Ex Bourg Numismatique

Etonnant jeton qui reprend les revers de deux jetons de 1635 pour Anne-Marie Louise d'Orléans (cf l'entrée précédente F. 10869) et de 1637 pour la Maison du Roy (F. 2959) dédié à Noël Quillerier, peintre du Roy. Je n'ai pas à ce jour trouvé d'explication à cette émission. Ce jeton n'est pas particulièrement rare, il n'y a pas de raison de penser à une erreur de coins.












Jeton, laiton - 1674 - RRRR

Atelier de Trévoux
AN . MA . LVD . PRIN . SVPRE . DOMBA,
Buste drapé de 3/4 à droite, les cheveux remontés en arrière tenus par un ruban, le cou ceint d'un collier de perles. Sous le buste un losange
POTIORA
(rose) RECONDIT entre deux branches (de laurier ?) Une grenade tigée. A l'exergue 1674 ("C'est à l'intérieur que se trouve le meilleur")
5.90 gr, 28 mm
Ref : Mantellier # 120, Feuardent # 10872
Collection privée

J'ai eu le grand plaisir de pouvoir admirer et photographier ce jeton qui semble unique à ce jour. Les seules références bibliographiques qui citent cet objet sont la "Notice" de Mantellier (2) et le Feuardent (5). Aucune des autres sources auxquelles j'ai pu avoir accès ne le mentionne. Pour autant que l'on puisse se baser sur le dessin fait par Mantellier, d'après la forme du flan et la position des grènetis, et en admettant qu'il ait volontairement gommé la tache figurant sur la joue pour des raisons d'esthétique, il me parait possible que cet exemplaire soit celui illustré dans son ouvrage.

Mantellier écrit à propos de ce jeton : "Ce jeton est d'une exécution très belle. Le droit a été frappé avec le coin du quart d'écu de Mademoiselle. La reproduction textuelle de la légende, le diamètre et l'épaisseur du flaon (sic) ne permettent pas d'en douter.
La grenade du revers rappelle les anciennes médailles des ducs de Bourbon, chargées de pot à feu ou grenades enflammées. Ce rapprochement ne doit pas être attribué au hasard. Il est probable qu'on a voulu jouer sur le mot grenade, c'était l'esprit du temps, et qu'on a choisi à dessein un symbole qui offrait à la fois une devise adulatrice pour la souveraine de Dombes et une réminiscence du vieil emblème de ses prédécesseurs."

Feuardent, dans son ouvrage sur les jetons et méreaux, fait référence à ce jeton sous le numéro 10872. Sous les deux numéros suivants, il mentionne même deux épreuves (?) unifaces en argent et arborant un portrait identique de la Grande Mademoiselle, comme faisant partie de la collection Mantellier (5)




6 commentaires:

  1. C'est vrai, mais c'est bien d'une grenade qu'il s'agit. Ce fruit est représenté, fermé, comme ici, ou bien ouvert, dans d'autres circonstances, avec ses grains apparents.

    RépondreSupprimer
  2. ce jeton existe en argent.je le possede absolument identique.

    RépondreSupprimer
  3. Merci de me le signaler, mais duquel parlez vous exactement ?
    Et pourrais je en avoir une photo, s'il vous plaît ?
    Merci d'avance

    RépondreSupprimer
  4. salut,

    je voudrais corriger l'interprétation du revers du jeton au nom de Gaston d'Orléans
    Ref : Feuardent # 10850....

    Le revers ne représente pas une échelle flottant dans un ciel étoilé ......mais bien la constellation des gémeaux avec ses deux étoiles les plus brillantes Castor & Pollux encadrant le symbole zodiacal des gémeaux....

    La symbolique de ce revers a évidement été choisie pour marquer de façon claire le lien fraternel de Gaston d'Orléans et Louis XIII déjà explicitement mis en évidence par la titulature d'avers....

    cordialement,

    pascalus66

    RépondreSupprimer